Un questionnaire pour le collectif 3 Tiers

Le 13 mars un atelier (format COVID) aura lieu sur le site de l’ancienne boulangerie de 14:00 à 17:30 !!

Nous proposons de renseigner un formulaire en ligne où vous pouvez vous inscrire à des créneaux, afin de gérer le nombre de personnes en même temps sur place.

Chaque créneau est de 30 minutes et accueillera au maximum 10 personnes, répartis sur 2 ateliers.

https://forms.gle/MnSoBEi7WMstWACp8

Le permis de conduire « rose », officiellement reconnu comme pièce d’identité

C’est la fin ce matin d’un long feuilleton qui a suscité quelques angoisses chez de nombreux maires, notamment dans les communes rurales : par arrêté, le gouvernement autorise officiellement les électeurs à justifier leur identité au moment du vote en présentant un permis de conduire au format papier.
Explications : 

Le 16 novembre 2018, le gouvernement publiait un arrêté relatif aux titres « permettant de justifier son identité au moment du vote ». Passé relativement inaperçu au moment de sa parution, cet arrêté indiquait que désormais, en dehors des autres documents d’identité, seul le permis de conduire « sécurisé conforme au format Union européenne »  serait recevable. Autrement dit, les permis papier de couleur rose ne devaient plus être admis comme pièce d’identité lors du vote dans les communes de plus de 1000 habitants (aucun document d’identité n’étant exigé pour voter dans les communes de moins de 1000 habitants).

Inquiétudes sur l’abstention

L’AMF s’était immédiatement insurgée contre cette disposition – d’autant que celle-ci n’avait fait l’objet d’aucune information du ministère de l’Intérieur vis-à-vis des maires. De nombreux électeurs, en particulier les plus âgés, dans les communes rurales, ne disposent en effet pas d’autres pièces d’identité que leur permis « rose ». Et le fait que la procédure de renouvellement du permis soit maintenant intégralement dématérialisée – et peu simple pour les personnes les moins familiarisées avec l’outil informatique – ne facilite pas le changement. L’AMF avait donc signifié au ministère de l’Intérieur son « inquiétude »  sur les conséquences de ces dispositions pour « les électeurs souvent âgés qui ne disposent que de titres périmés ou anciens », et sur le fait qu’elles risquaient d’augmenter encore un peu plus l’abstention… alors que les électeurs âgés sont souvent ceux qui votent le plus.
Un mois plus tard, le ministre de l’Intérieur d’alors, Christophe Castaner, écrivait à François Baroin pour « rassurer les maires » : arguant d’un malentendu « terminologique », le ministre assurait qu’il « restait possible que l’électeur présente un permis de conduire en carton rose, et ce jusqu’en 2033 ». Christophe Castaner en profitait pour appeler les maires, lors des opérations électorales, à faire preuve de « discernement »  et y compris à accepter, éventuellement, des cartes d’identité périmées depuis plus de cinq ans « lorsque les traits de la personne figurant sur le document d’identité seront aisément reconnaissables ».
Quelques jours plus tard, une circulaire venait confirmer ces dires, indiquant que « les permis en carton rose sont valables jusqu’en 2033 ».

Officialisation

Mais l’arrêté du 16 novembre 2018, lui, est resté inchangé jusqu’à maintenant, ce qui reste source de confusion. C’est ce qui a été corrigé par un nouvel arrêté publié ce matin au Journal officiel : celui-ci ajoute à la liste des pièces admises pour justifier son identité lors du vote « le permis de conduire rose cartonné édité avant le 19 janvier 2013 », et ce jusqu’au 19 janvier 2033. À partir de cette date, seul le permis au format carte de crédit sera valable – pas seulement pour voter mais y compris en tant que permis de conduire.
On peut simplement se demander pourquoi le gouvernement a choisi la date limite du « 19 janvier 2013 »  et non celle du 15 septembre 2013. Certes, cette date est celle de l’entrée en vigueur du permis au format Union européenne, mais il se trouve que des permis « rose »  ont continué d’être délivrés entre le 19 janvier et le 15 septembre 2013. Si l’on s’en tient à la lettre de l’arrêté publié ce matin, ces permis ne seraient pas recevables lors d’un scrutin… mais là encore, on peut compter sur la souplesse et « la tolérance »  des maires.
À noter que le reste de l’arrêté publié ce matin concerne le vote des personnes détenues, en application de la loi Engagement et proximité, et les modalités de vérification de leur identité. Ces dispositions concernent les chefs d’établissements pénitentiaires et non les maires.

La vie du tiers lieu

Un lieu de vie à Lussac 🏠
Le Collectif Trois Tiers était cette après-midi à Lussac, aux côtés d’étudiants en architecture et en urbanisme super motivés ! 💪
L’objectif : proposer un aménagement éphémère du local de l’ancienne boulangerie pour le transformer en maison du projet du futur tiers-lieu 🌟
Rdv le samedi 13 mars après-midi pour venir découvrir leurs idées et participer à la conception de ce local à leurs côtés ☺️
Plus d’informations très bientôt sur la page Facebook du Collectif Trois Tiers !

Travaux des trottoirs rue Victor Hugo

L’entreprise SARL Les Chemins Girondins réalisera des travaux de réfection des trottoirs en béton désactivé dans la rue Victor Hugo. Les travaux débuteront le 25 janvier 2021  pour une période possible de 15 jours.

Pendant cette période le stationnement sera interdit dans la rue Victor Hugo.

Travaux ENEDIS

Ces travaux en cours, vont permettre d’améliorer la continuité de service électrique lors d’un défaut sur le réseau HTA (Haute Tension 20kV). Actuellement, le centre bourg est alimenté par une antenne HTA,  les hameaux Perruchon-la Perrière  par une autre antenne HTA. L’objectif de ces travaux est de relier ces deux antennes afin de réaliser une “boucle”.

Ainsi, en cas de défaut sur le réseau HTA de la commune, cette boucle permettra de réalimenter plus rapidement le secteur en isolant le défaut.

La première phase d’enfouissement du câble HTA entre La Perrière et Normand sur la D122E4, est quasi terminée.

La deuxième phase qui devait débuter fin novembre dans le centre bourg ( rue Lincent, rue Victor Hugo et Cours des Girondins ) commencera finalement courant janvier 2021.

Travaux collège de LUSSAC

Les travaux devraient débuter à l’automne 2021 pour se terminer durant l’été 2023 et permettre une rentrée “toute neuve” aux élèves en septembre 2023.

L’équipe municipale souhaite que les Lussacais puissent être informé du projet et de l’avancée des travaux.

Retrouvez toutes les informations sur le site internet de la mairie

Page en cours de construction

COUPURE D’EAU GENERALE

 

Les travaux sur le réseaux d’eau de Lussac se poursuivent.

Afin de réaliser le raccordement des abonnés au nouveau réseau d’eau, une COUPURE GÉNÉRALE est nécessaire sur TOUTE la commune.

Lundi 26 octobre

&

Mercredi 28 octobre 

 

DE 7:00 à 17:00

 

Sur ces 2 mêmes jours, la rue du Ruisseau d’argent sera interdite à la circulation. Une déviation sera mise en place sur la société CANASOUT.

Nous sommes désolées  de la gêne occasionnée et nous vous invitons à prendre toutes vos précautions sur les jours concernés.

Les Frelons Asiatiques

ÊTRE EFFICACE DANS LA LUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE

 

Il convient de prendre en compte l’ensemble des nids à détruire tant sur le domaine public que privé. Ainsi, la prise en charge des interventions se répartie de la manière suivante :

– Sur le domaine public, n’hésitez pas à nous le faire savoir, aussi nous ferons intervenir dans les meilleurs délais la société anti-nuisible.

– Sur le domaine privé, vous pouvez contacter un professionnel pour qu’il intervienne au plus vite (liste de professionnel se déplacent sur le département disponible ici)

LA SAISONNALITÉ DU FRELON ASIATIQUE :

En février / mars, à la fin de l’hivernage, les jeunes reines partent créer un nouveau nid. Ce nid est appelé « nid primaire ». De la taille d’une orange, ils sont souvent localisés dans des espaces habités par l’Homme, à l’abri du froid (sous une toiture, dans un hangar…).

Ensuite, avant l’été, ils quittent ce nid primaire pour construire un second nid où les arbres seront privilégiés. La taille du nid évolue donc au fil de la saison, pour attendre son apogée en octobre/novembre.

Début décembre, avec l’arrivée du froid, l’activité des nids diminue, et les interventions de destruction deviennent alors inutiles car les reines quittent le nid en hiver. Ce nid ne sera pas recolonisé la saison suivante, la matière du nid se désagrégera au fil du temps.

 

 

GESTION DIFFÉRENCIÉE DES ESPACES VERTS ET ZÉRO PHYTO

L’aménagement des espaces urbains et le fleurissement des villes sont marqués ces dernières années par une évolution des pratiques de gestion.
Ces nouvelles pratiques plus durables, ont pour objectif de transmettre à nos enfants un environnement de qualité, en préservant la biodiversité et les ressources naturelles.

Afin de répondre au mieux à ces nouvelles exigences de gestion a adopté, déjà depuis quelques année, un Plan de Gestion Différenciée des Espaces Publics.

Suite à venir…

SALUBRITE PUBLIQUE

Entretenir la propreté de notre ville est fondamental. Chaque jour, nous mettons tout en oeuvre pour conserver une ville propre. Il en va aussi de la responsabilité de chacun d’entre nous.

LUTTE CONTRE LES RONGEURS

Le rat est un animal qui, en trop grand nombre, peut présenter un risque pour la santé et l’habitat. Si chacun se mobilise à son échelle, en appliquant des méthodes simples de prévention, il est facile de dissuader ce rongeur de s’installer chez vous !

La réglementation

  • Chaque propriétaire privé et directeurs d’établissements publics sont tenus d’entretenir leurs locaux pour éviter l’introduction des rongeurs
  • Interdiction de jeter de la nourriture sur les lieux publics pour attirer les animaux errants (et privé lorsque cette pratique risque d’attirer les rongeurs)

Le rôle de la Commune

  • Surveiller et entretenir les réseaux, les espaces et bâtiments publics avec l’action d’une société privée pour l’éradication.
  • Enregistrer les signalements de rats et faire en sorte et accompagner les propriétaires victimes de l’installation des rongeurs.

Les pratiques préventives chez moi

Des méthodes faciles à mettre en œuvre peuvent éviter que ces rongeurs indésirables ne s’installent chez vous. Il s’agit à la fois de leur condamner les accès éventuels à l’eau et à la nourriture, tout en empêchant ses déplacements.

DÉJECTIONS CANINES

L’espace public est un lieu de vie partagé de tous, ce sont des cheminements piétons, des espaces de détentes pour petits et grands, ainsi que des lieux de travail pour les agents des Services Municipaux. Malheureusement, il est encore trop souvent constaté la multiplication des déjections canines sur les trottoirs ou les pelouses !

Pour rappel, « les usagers de la voie publique sont tenus d’éviter toute cause de souillure sur lesdites voies » (Règlement Sanitaire Départemental).

Une déjection non ramassée de votre animal à 4 pattes est une infraction de 2ème classe et passible d’une amende pouvant aller de 35€ à 1 500€.

ACTIVITÉS SENIORS

On se remet au sport avec Jonathan !

AVIS AUX 55 ANS ET PLUS, VOUS POUVEZ VOUS INSCRIRE AUX ACTIVITÉS PROPOSÉES.

> Reprise des activités sportives, les mardis :
Renforcement musculaire, gym d’entretien

> Reprise des activités, les jeudis :
Marche

À noter :
– Port du masque obligatoire, sauf durant la durée des séances + application des gestes barrières en vigueurs.

Pour tous renseignements vous rapprocher de la mairie

COVID-19 Zone Rouge : Qu’est-ce que ça change

Source (service-Public.fr)

De nombreux départements de la métropole sont classés en zone rouge. Qu’est-ce que cela veut dire ? Quels sont les indicateurs d’une zone à circulation active du virus (ZCA) ? Qui le décide ? Qu’est-ce que ça change en pratique ? Quelles mesures peuvent être prises ? Service-public.fr vous explique.

Quels sont les critères ?

Un département passe en zone rouge ou « zone de circulation active du virus » (ZCA), lorsque son taux d’incidence dépasse 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants en une semaine. Cet indicateur est calculé à partir des résultats des tests PCR.

Cependant, un département avec un taux d’incidence inférieur peut être classé par anticipation en zone rouge si ce taux est en augmentation ou bien s’il est géographiquement proche d’un autre département avec un taux d’incidence élevé.

La décision de passage en ZCA est prise par décret du Premier ministre.

Quelles mesures peuvent-elles être prises ?

Le passage d’un département en zone rouge donne au préfet des pouvoirs renforcés. Il peut prendre des mesures complémentaires sur son territoire pour lutter contre la propagation du virus, notamment :

  • limiter les déplacements à un rayon de 100 km, à un département ou à une ville ;
  • fermer partiellement ou complètement les établissements recevant du public (ERP) non essentiels (par exemple des salles de spectacles, des centres commerciaux, des gymnases, des musées…), des lieux de réunions ou des lieux publics (rues, jardins, parcs, plans d’eau, plages …) ;
  • interdire la tenue des marchés, couverts ou non et quel qu’en soit l’objet ;
  • limiter voire interdire des rassemblements.

Ces mesures sont prises en concertation avec les maires et les Agences régionales de santé (ARS) en fonction des données épidémiologiques locales.

Pour connaître les règles à respecter, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre préfecture.

PARTAGEONS LA ROUTE

Un accident est toujours plus grave quand il implique un tracteur. En cette période de vendanges, redoublez de prudence sur les routes !

COVID-19

COVID-19

Situation épidémiologique au 2020-09-07

La conduite à tenir pour la population 

 

Depuis le 31 août 2020, le port du masque, pour les personnes de onze ans et plus, dans les zones à forte concentration de personnes des communes de la Gironde est obligatoire (P033-20200831-Autres-Gironde)

 

À compter du lundi 20 juillet, le port du masque grand public est obligatoire dans les lieux publics clos.

Et n’oubliez pas :

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer

  • Contactez rapidement le SAMU Centre 15 en signalant votre voyage
  • Évitez tout contact avec votre entourage, conservez votre masque
  • Ne vous rendez pas directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital

Le numéro vert pour toutes questions non-médicales

Pour aller plus loin, consultez le site de l’ARS (Agence Régionale de Santé).

Vous pourrez consulter les communiqués de presse, l’évolution de la maladie dans la région et télécharger les documents nécessaires pour tous déplacements.

Cliquez sur ce lien  Site de l’ARS

Feux de déchets verts

Brûlage de déchets verts et règles de voisinage

Un voisin qui fait un feu pour brûler ses déchets végétaux (branches d’arbres, feuilles mortes…) dans son jardin peut provoquer des nuisances pour le reste du voisinage (fumée, odeurs…), sans compter les risques d’incendieséventuels. Les recours des riverains pour faire cesser ces nuisances. 

En principe, il est interdit de brûler des déchets verts. 

Cette interdiction est édictée pour plusieurs raisons :

  • dans une optique de santé publique d’une part, puisque cette pratique pose des problèmes notables en matière sanitaires, puisque la combustion de végétaux émet des polluants tels que des particules fines ou des gaz toxiques ou cancérigènes ;
  • dans un but de prévention d’autre part, le brûlage de déchets verts pouvant entrainer des risques d’incendie.
  • Plutôt que de brûler les déchets verts, les autorités préconisent leur compostage ou leur collecte en déchèterie. 
  • Exceptions

    Il existe toutefois des exceptions pour les habitants se situant en zone rurale ou péri-urbaine. Dès lors que leur zone est dépourvue de déchetterie et qu’aucun système de collecte de déchets végétaux n’est prévu, il est possible de brûler ces déchets mais dans les conditions prévues par l’arrêté préfectoral (consultable en mairie). 

  • Maire et action en justice

    Il incombe au maire de faire respecter l’interdiction de brûler des déchets verts par des particuliers. Ce devoir entre dans le cadre de ses pouvoirs de police et sur la base de l’article 84 du règlement sanitaire départemental. Les riverains disposent des voies d’action de droit commun à l’encontre des auteurs des nuisances (d”après une réponse ministérielle publiée dans le JO Sénat du 29/12/2011). 

    Un habitant peut donc demander aux services d’hygiène de la mairie d’intervenir si un voisin ne respecte par la réglementation. 


  • Autorisation exceptionnelle

    Des dérogations à l’interdiction peuvent toutefois exister, notamment lorsque la combustion des déchets peut permettre d’éviter la propagation d’épidémies en raison de vers, de bactéries ou de parasites touchant certains végétaux. Mais ces autorisations doivent être prévues par le préfet dans le cadre du règlement sanitaire départemental (réponse ministérielle publiée au JO AN du 09/02/2016).

    Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d’, diplômé d’HEC.