Commerces

  • ALTON Olivier : garage mécanique – 05.57.74.52.53
  • ALTON Stéphane : carosserie – 05.57.74.66.93
  • AU PETIT PLUS (Mme Policarpe) : couture sur mesure – 05.57.74.52.42
  • BRIGITTE : coiffure à domicile (15 Kms autour de lussac) – 06.72.74.64.09
  • CAFE DES SPORTS (Vanessa Loubet) : brasserie, jeux – 05.57.24.28.36
  • CAISSE D’EPARGNE – 05.57.74.50.50
  • CHATEAU LATOUR SEGUR : suites et spa, hébergement, bien être, séminaires… – 06.24.53.75.50
  • CHAUR ROGER : peinture, vitrerie, décoration, patine à l’ancienne moderne – 05.57.74.69.79
  • CREDIT AGRICOLE : 05.57.55.47.80
  • CTMV-CTMA : Centre de Traitement Matières Vinicoles et d’Assainissement – 05.57.69.32.08
  • GALERIE DES FLEURS : Artisan fleuriste. Création florale, décoration, produits locaux. 05.57.51.20.35
  • DELZENNE Gwénaelle : conseillère immobilier indépendant-réseau – 06.82.64.92.38
  • FAUSTIN Robert : taxi – 06.77.75.36.64 / 05.57.25.17.59
  • GABARROS Jean-Louis : peinture, vitrerie, plafonds suspendus – 05.57.74.69.07
  • TEIL M & Mme : presse, tabac, papeterie, loto, cadeaux, pêche, chasse – 05.57.74.52.89
  • JUSTE POUR SOI : coiffure : 05.57.74.69.37
  • LA CASE A PIZZA : pizza sur place ou à emporter  – 06.47.09.96.63
  • LENA BEAUTE : soins du visage, épilations, maquillage, soins des mains et pieds, vente de produits de soins et maquillage – 05.57.24.12.73
  • L’OASIS : camping – 05.57.49.17.18
  • K.LU.NET (DUBOURDY Adrien) : optique – 05.57.24.09.21 – k.lu.net@orange.fr
  • MICHEL Thierry : charpente, menuiserie, couverture – 06.80.33.97.94
  • NACHIT Khadija : alimentation – 05.57.24.40.99
  • PAYNAUD Jean-Luc : Garage RENAULT, mécanique, carrosserie,station service – 05.57.74.52.70
  • RODRIGUEZ Laurent : menuiseries, pose, réparations, agencement, prestataire de services – 06.33.30.10.22
  • VEDELAGO Daniel : construction de matériel agricole – 05.57.74.69.64
  • VIAUD Jean-François : charpente, bois – 05.57.74.51.31
  • REY Tom : toutes solutions informatiques à domicile pour particuliers et entreprises 06.29.42.55.86
  • CAPIFRANCE- Romain BARSE Conseiller immobilier – 06.48.62.81.09
  • Alexandre AUDEGON – Paysagiste – 06.77.60.14.54
  • MIND, agence de communication événementielle – Audrey MASSOT – 07.81.31.11.91
  • O FIL d’AURĒ – retouche et création couture- 06.34.61.75.11
  • Nathalie CHRISTIEN – hypno-praticienne – 06.78.51.84.86
  • Corinne PIARDET – secrétariat & comptabilité viticoles – 06 86 50 71 43

Balades

Randonnées & promenades à Lussac (cliquez sur la balade choisie)

Informations pratiques
Important :

Ne partez pas sans protection contre le soleil (chapeau ou autre couvre-chef) ni boissons. Il est recommandé de se procurer la carte IGN correspondante, ou bien d’utiliser l’application sur un smartphone, ce qui en plus vous permettra d’être géolocalisé en permanence donc de suivre votre déplacement avec précision.
Le circuit peut croiser ou suivre d’autres circuits balisés : tant que cela n’est pas précisé, ne vous égarez pas et suivez le parcours.
On traverse très souvent des propriétés privées, soyez discrets et respectueux, c’est le seul moyen de pouvoir continuer de tels parcours.

Autour de Lussac

Partez à la découverte lors de cette jolie balade de Lussac et de ses environs. Son patrimoine néolithique, son église et son château.

Départ : Lussac  Durée : 2h30  Distance13.84 km

Eglises romanes et châteaux en Lussacais

Bien qu’elle traverse les appellations Puisseguin Saint-Emilion, Lussac Saint-Emilion, Castillon Côtes de Bordeaux et Francs Côtes de Bordeaux, cette balade n’est pas qu’une découverte de paysages viticoles. Elle vous permettra d’explorer les joyaux de l’architecture romane et le patrimoine castral dans le Lussacais. Pour les plus courageux, la boucle fait 32 km en passant par Saint-Philippe d’Aiguille. En revanche, vous pouvez éviter le détour vallonné par Saint-Philippe en rejoignant directement Saint-Cibard (point n°12). La petite boucle fait 26 km.

Départ : Lussac  Durée : 2h05  Kilométrage : 32 km

Type de ballade : circuit VTC

Difficulté : sportive

Altitude au départ 33m  Dénivelé : 49m

Les croix à Lussac

CROIX à LUSSAC

Sur la Commune de LUSSAC, on peut admirer des édifices témoignant du passé historique de la région. L’église, le château de Lussac, le château « La Tour Ségur », sont les éléments patrimoniaux les plus remarquables. Au-delà des demeures conséquentes, des chartreuses, et des moulins à eau, il y a aussi un « petit patrimoine » de vestiges à signaler : mégalithe, moulins à vent, tour, fontaines, lavoirs, puits, croix de pierre … et aussi grottes et carrières souterraines …
L’origine des « Croix » remonte au moyen-âge. Elles étaient placées à une certaine distance du chef-lieu (généralement moins de un kilomètre) sur les voies d’accès et carrefours de chemins. Elles marquaient les limites du périmètre territorial protégé, à l’époque des « sauvetés » et de la trêve seigneuriale et monacale. A l’intérieur de ce périmètre, la « dîme » (impôt de 1/10°) était perçue sur tous les produits, denrées, et marchandises … La « paroisse » de Lussac vivait sous l’autorité de l’Abbaye cistercienne de « Faise », fondée en 1137, se trouvant sur son territoire, ce qui explique le nombre des croix environnantes. Rappelons que la résidence des Abbés commendataires de Faise se trouvait à « La Tour-Ségur ». Lieu où ont vécu en particulier des personnalités célèbres, tels : Joseph et Charles Louis de Secondat de Montesquieu (oncle et frère de l’illustre écrivain), puis Godefroy de Guyonnet de Montbalen, dont les armes à trois perdrix figurent sur le blason de Lussac.
Ces « Croix » , témoins de la ferveur religieuse des siècles passés, sont aussi appelées « Calvaires », en souvenir du « Golgotha », lieu de la crucifixion de Jésus à Jérusalem. Chez nous, ils sont simplifiés, et ne comportent pas les personnages et ornementations des Calvaires de certaines régions, en particulier la Bretagne.
Il était d’usage pour les « Jacquets » (pèlerins de St-Jacques de Compostelle) de marquer un arrêt en ces lieux, pour prier et faire un voeu. Les passants, qui ne s’arrêtaient pas, se signaient (signe de croix) ou disaient une courte prière (oraison jaculatoire).
On retrouve bien ces limites territoriales à l’extérieur du Bourg de Lussac, et l’emplacement des « croix dîmiaires », aux « Adams » (vers Montagne), à « Blanchon » (vers Puisseguin), à « Péroli » (vers Coutras) … Le nom de ce dernier carrefour viendrait de « pilori », en raison d’un « gibet » qui s’y trouvait. Lieu d’exécution des sentences (croix de justice), c’est à la fourche patibulaire (potence) que l’on pendait les brigands qui s’attaquaient aux pèlerins « coquillards » et aux voyageurs …
Outre les Croix « dîmiaires » précitées, restaurées au fil des siècles, on voit aussi au « Lyonnat », une magnifique Croix « hosannière » (du mot hébreu « hosanna » = louange) comportant un imposant socle galbé du XVI° siècle, avec un fût élancé, et des bras ouvragés. La Croix de « Gonnat », plus sobre, peu éloignée de la précédente pourrait être une Croix
« d’oraison » où les pèlerins déposaient leurs intentions de prières. Il en est de même de la Croix de « Chouteau » proche des deux autres.
Ces Croix marquaient aussi des tènements (terre ou « mayne » tenus moyennant une redevance) des Abbés de « Faise » et des seigneurs voisins.
Malgré les ravages et destructions successives de la guerre de cent ans, des guerres de religion, de la fronde, et de la révolution … ces Croix ont été maintenues et rétablies.
L’appellation « Croix de Mission » , donnée couramment à des Croix de carrefours, est souvent employée faussement. Elle s’applique seulement aux Croix édifiées à l’occasion d’une « Mission » organisée dans la paroisse. Tel est le cas de la Croix de « Normand » (qui a peut-être remplacé une ancienne Croix « dîmiaire »). Les « Missions » étaient organisées dans les paroisses par le clergé, en période post-révolutionnaire, aux XIX° et XX° siècles, et jusque dans les années 1950, dans le but de rallumer la foi des chrétiens. Elles étaient prêchées et animées par des religieux (dominicains, franciscains, ou autres …), sur une durée généralement de deux semaines, et constituaient un temps fort de spiritualité. Le programme était dense : messes quotidiennes, vêpres et cérémonies chantées, adoration du saint-sacrement, prières de repentir, sermons, processions, distributions d’objets pieux, collecte pour restaurer ou ériger un monument… On voit encore, dans le bourg de Lussac, sur le linteau de portes de certaines maisons, une petite croix de métal rouillé, avec médaillon du sacré-coeur, apposée lors d’une dernière « Mission ».
Les Croix étaient aussi des lieux de processions, lors des manifestations de la « Fête-Dieu », ou des « Rogations », pour la bénédiction des cultures. On déposait l’ostensoir, des cierges et des fleurs sur les gradins du socle de pierre formant un autel.
Il est à noter que Lussac ne comporte pas de « Croix de Cimetière » monumentale (en dehors des croix tombales). Ce qui peut s’expliquer en raison du transfert datant de 1824 : l’ancien cimetière était étalé devant l’église sur la Place actuelle, et peut-être l’ancienne croix a-t-elle été brisée lors de ce déplacement.

 

normand

Croix de Normand

Croix en pierre de taille sculptée posée sur un socle surélevé d’un escalier de 2 marches.

Dimensions approximatives

Longueur : 0.5m
Largeur : 0.5m
Hauteur : 3m

peyroli

Croix de Peyrolie

Croix de carrefour dont le socle en pierre de taille est divisé en deux parties : trois rangées de pierres de taille puis un important bloc de pierre carré de cinquante centimètres de hauteur. Un fût de un mètre de haut environ supporte une croix en fer forgé.

Dimensions approximatives :

Longueur : 1m
Largeur : 1m
Hauteur : 3m

adams

Croix des Adams

Un bloc de pierre constitue le socle carrésur lequel repose une croix en pierre dont la base du fût est travaillée. Les extrémités de la croix sont sculptées ainsi que le centre de la croix ou l’on distingue un ostensoir.

Dimensions approximatives :

Longueur : 1.2m
Largeur : 1.2m
Hauteur : 3m

blanchon

Croix de Blanchon

Croix en pierre de taille constituée d’un socle carré d’environ soixante dix centimètres de hauteur, d’un fût et d’une croix en pierre.

Dimensions approximatives

Longueur : 1m
Largeur : 1m
Hauteur : 3m

lyonnat

Croix de Lyonnat

Croix de mission qui repose sur un socle travaillé en forme de pot de fleur. Fût d’environ un mètre de haut sur lequel se trouve la croix. L’ensemble est élancé. Sur le socle qui repose sur une murette en moellons, une inscription gravée en latin est pratiquement illisible.

Dimensions approximatives :

Longueur : 1m
Largeur : 1m
Hauteur : 3m

gonnat

Croix de Gonat

Piédestal octogonal en pierre de taille assorti d’une corniche sur lequel repose une croix en béton.

Dimensions approximatives :

Longueur : 0.5m
Largeur : 0.5m
Hauteur : 1.6m

chouteau

Croix de Chouteau

Croix de mission située à la limite des communes de Lussac et de Petit Palais, au lieu-dit Chouteau, à l’intersection de la départementale D21 et de la voie communale allant vers Pichon. Croix en pierre constituée d’un socle avec dé et corniche de 1m de haut environ et 0.9 de côté, hauteur totale à 2.3m.

Louis Charrié
Membre de l’Association Historique de Puynormand
Lussac – Septembre 2008

 

Le marché

TOUS LES JEUDIS MATIN

Produits proposés sur le marché de Lussac :

  • volailles
  • primeurs (x2)
  • poissons
  • confection
  • charcutier –  traiteur
  • épicerie fine
  • fromages
  • fleurs

Collecte des déchets

calendrier collecte smicval 2020

  • ordures ménagères : le mercredi :
  • papiers et emballages recyclables : un mercredi sur 2
  • les autres déchets doivent être apportés à la déchetterie
  • le verre est à déposer dans les bornes prévues à cet effet :

Aire de loisirs de la Grange

Bellevue

Rambaud

Gonnat

Tabuteau

carte-des-bornes-a-verre

calendrier collecte smicval 2019  

Le Smicval, en charge du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés présente son « rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés ». Articles D2224-1 modifié par le décret n°2015-1827

La version numérique estdisponible à  l’adresse suivante  https://www.document-en-ligne.fr/smicval/RapportActivite2018/

Permanences

  • MSA : Assistantes sociales du régime agricole : sur rdv au 05.57.55.54.60
  • Architecte CAUE : sur rdv au 05.57.55.21.60 Mme BARGE.
  • PLIE : sur rdv tous les vendredis de 9h00 à 12h30 en mairie.

La permanence des élus :

  • Les lundis matin de 9h00 à 12h00 -> C. BITARD tiendra une permanence juridique (sur rendez-vous)
  • Les mercredis après-midi de 17h30 à 19h30 -> C. BITARD & C. PIARDET tiendront une permanence administrative et juridique (sur rendez-vous)
  • Les premiers samedis de chaque mois le matin de 9h00 à 12h00 ouverte aux besoins divers des administrés (accès libre)

Hébergement gîtes et chambres d’hôtes

MEUBLÉS DE TOURISME

• SIDKY Nader et Maryline, 4 lieu dit Govinière, 33570 LUSSAC – 05.57.74.58.89

gite-sidky

• LEVY Stéphanie et Nathan 10 lieu dit La Govinière 33570 Lussac – 05.57.25.39.42

• CLAUSURE Marie Claire
Malydure, 33570 Lussac

CHAMBRES D’HÔTES

  • PUECH Virginie -13 Rambaud 33570 Lussac
    – 06.11.27.52.74
  • LE PAVILLON DES MILLESIMES – https://pavillon-des-millesimes.fr/
  • DEBES Michel – lieu dit Les Adams 33570 Lussac – 06.82.81.74.37
  • CHATEAU LATOUR SEGUR : suites et spa, hébergement, bien être, séminaires… – 06.24.53.75.00 – www.chateaulatoursegur.com

Santé, urgences

  • MEDECINS
  • Dr Selim NASSER : 05.57.25.27.29
  • Dr Jean-Charles AKEKE : 05.57.74.60.05
  • CHIRURGIEN-DENTISTE
  • Dr Khaled OUCHENE : 05.57.74.64.74
  • OSTEOPATHES
  • Peydière Lacourtablaise Beatrice : 05.57.51.08.65
  • KINESITHERAPIE-PODOLOGIE
  • SCM BERNARDON : 05.57.74.51.39
  • PEDICURE-PODOLOGUE
  • Nathalie THOMAS : 05.57.74.68.86
  • PHARMACIENS
  • Mme SERTOUT : 05.57.74.60.22
  • PSYCHOTHERAPIE
  • Mme Claire CASILLAS : 06.80.16.31.28
  • CABINET INFIRMIERES : 05.57.74.66.99
  • RELAXOLOGUE
  • Frédérique BION : 05.57.74.59.46
  • ORTHOPHONISTE
  • M. Alix GUIBOUT-DUCHESNE : 06.72.39.92.38
  • CABINET DE SOPHROLOGIE : 07.62.95.12.04
  • SAGE FEMME LIBERALE
  • Sylvie MUNCH : 06.63.14.25.75
  • PSYCHOLOGUE CLINICIENNE
  • Clémence SILVY : 06.81.04.86.93

Services publics

  • pompiers : 18
  • SMUR : 15
  • gendarmerie : 17
  • gendarmerie à LUSSAC : 05.57.55.10.65 sur rendez-vous ou s’adresser à la gendarmerie de Castillon : 05.57.56.05.35
  • enfance maltraitée : 119
  • centre antipoison : 05.56.96.40.80
  • la poste : 36.31 – dernière levée à 14h30
  • école : 05.57.74.66.42
  • collège : 05.57.74.60.32
  • IME : 05.57.74.60.26
  • asso. aides ménagères : 09.86.23.03.27
  • ENEDIS dépannage : 08.10.33.30.33 (prix appel local)
  • assainissement individuel -M.LHEMANN: 05.57.74.72.43
  • LYONNAISE-SUEZ (service client) : 0977.408.408
  • Syndicat inter-communal d’assainissement : 05.57.74.55.21 (siea.est.libournais@wanadoo.fr)
  • centre hospitalier Libourne : 05.57.55.34.34

Transport

SERVICE DE TRANSPORT À LA DEMANDE

Ce service a été mis en place en partenariat avec le Conseil Départemental dans le cadre du «Plan de déplacement de proximité». Il permet de pallier au problème de mobilité des habitants du territoire et de rompre avec l’isolement des personnes en milieu rural.

 

http://www.grand-saint-emilionnais.fr/les-services-au-quotidien/action-sociale/service-de-transport-a-la-demande/LIGNE REGULIERE POUR LIBOURNE (départ bourg, arrivée gare routière)

SERVICE DE TRANSPORT ROUTIER

Fiche Horaire Puisseguin-Libourne

Suivre ce lien pour d’autres destinations

https://www.transgironde.fr/fr/horaires-a-larret/28/StopSchedules/search?KeywordsStop=Coll%C3%A8ge+-+33570+-+LUSSAC+&PointStop=86067_4

 

 

pierre de Picampeau

La pierre de Picampeau

Dominant le village de Lussac, le tertre de Picampeau offre une vue admirable sur une partie du vignoble lussacais, lequel repose paresseusement sur l’océan houleux de verdure que forment coteaux et vallons. Disséminés dans ce décor, bois et bosquets donnent force et relief à un paysage qui n’en manque déjà pas.

Mais la particularité du tertre de picampeau réside par la présence en ces lieux d’un mystérieux mégalithe qui, entre chênes et broussailles, s’y dissimule.
La pierre de Picampeau, ou la pierre des martyrs, ou la pierre à bassin ou à
Évier, son nom diffère selon les interprétations scientifiques et les sensibilités.

pierre-jpeg

Portrait de l’énigmatique mégalithe.

La pierre de Picampeau est un énorme bloc de calcaire de 6 mètres de longueur sur 4 mètres de large. Dans son milieu et sur la face inclinée est creusée une sorte d’auge en forme de trapèze allongé. De la petite base part une rigole qui communique avec le bassin par un trou circulaire et descend jusqu’à l’extrémité de la pierre. Aux extrémités de la table existent 2 trous cubiques de 15 à 20 centimètres et dans la partie basse 2 trous semi sphériques.

Enquêtes et interprétations.

De tous temps, « cette belle endormie », a excité la curiosité des archéologues et historiens et donné libre cours à diverses interprétations aussi variées les unes que les autres.

Ainsi, si certains pensent que cette pierre était destinée au recueillement des eaux de pluie, d’où le nom de pierre à bassin, d’autres pensent plutôt à un lieu de célébration de culte et de sacrifices, d’où le nom de pierre des martyrs. Dans les 2 cas, l’hypothèse émise est celle de l’intervention de l’homme qui aurait sculpté la pierre pour son usage personnel. Une autre hypothèse est celle d’une érosion naturelle: «  Beaucoup croient encore que ce sont les druides ou leurs devanciers de la préhistoire qui ont creusé ces marmites ou ces vasques pour y verser le sang des victimes immolées. Dans certains cas on comprend que cette idée ait surgi car on a affaire à des blocs ou des monolithes isolés, creusés d’une seule auge ou marmite, on a alors pensé à des pierres sacrificatoires. La chose serait admissible à la rigueur si elle était rarissime; mais l’abondance de tels rochers et l’identité morphologique des cavités qui s’y trouvent creusées avec celle des ensembles imposants que l’on trouve parfois, prouve que l’on est en face d’un phénomène d’érosion naturelle… » Henri Pelletier (La Limagne : géologie et archéologie).

autrefois

En 1842, l’historien Ducourneau, après des fouilles effectuées au pied du monument, découvre des tessons de céramiques gaulois. Il prend la pierre pour un Dolmen (Guyenne Historique et Monumentale).

En 1845, l’historien du libournais, Guinodie, reprend les travaux de Ducourneau. « Des débris de vases antiques ont été trouvé autour d’elle, les prêtres gaulois les employaient sans doute dans les cérémonies ». Sa conclusion est que la pierre servait donc à des cérémonies druidiques.

En 1876, Léo Drouyn, l’illustre archéologue et dessinateur du libournais, réfute les théories des deux historiens. Cependant il livre à son tour une description erronée de la pierre et un dessin paru dans le Bulletin de la société archéologique de Bordeaux. Nous ne garderons de cette version que le côté artistique de l’œuvre graphique.

dessin-leo-drouyn
Pierre à évier à lussac ( Gironde). illustration pour dolmen apocryphe par M. Lép Drouyn, bulletin de la société archéologique de Bordeaux, 1876, vol. 3, page 56. morsure sur zinc n° 1305

Il faut attendre l’année 1943 pour que de nouvelles recherches poussées soient effectuées par J. A. Garde et ses collègues.

Leur étude minutieuse de la pierre démontre que sa partie nord a été aplanie afin de dégager le bassin et sa rigole. La partie sud encore à l’état brut semble néanmoins avoir été préparé en vue de modifications. En effet les 3 longs sillons signalés par Léo Drouyn (voir dessin), sont plus un amorçage de dégagement de la pierre que des rigoles de canalisation. Celles-ci contrairement au dessin de l’artiste ne se rejoignent d’ailleurs pas. Les fouilles entreprises par J.A Garde et son équipe au pied de la pierre et sur la terrasse la supportant ramenèrent à la surface une trentaine de tesson de céramiques gauloises ainsi qu’un fragment ornementé avec portion de col de vase également de pur facture gauloise. Par contre aucune présence de silex taillés ou d’éclats de taille. Des fouilles préliminaires effectuées dans les vignes autour des bois de Picampeau ainsi que le long du banc de rocher ne donnèrent aucun résultat. Les objets gaulois trouvés au pied de la pierre prouvaient donc bien leur rapport au monument et surtout l’usage de celui-ci par les druides.

Résultats de l’enquête

De toutes ces recherches et interprétations diverses, que peut on en déduire ?

Son origine :

Ni menhir renversé, ni table de couverture d’un dolmen, ni même un mégalithe au vrai sens du mot, puisque son origine semble postérieure à la période néolithique préhistorique, il semblerait donc que la pierre de Picampeau se soit tout simplement détaché du banc de rocher qui forme le plateau de Picampeau.

Son aspect :

Selon Henri Pelletier (géologue et archéologue), les pierres à bassin seraient creusées de la sorte par le phénomène naturel qu’est l’érosion.« A la surface des bancs de grès s’observent parfois des dépressions hémisphériques de quelques centimètres ou de quelques décimètres de diamètre : ce sont les cupules et les cuvettes. Leur origine est naturelle. En effet, certains bancs de grès renferment des concrétions sphériques, de taille variable, riches en carbonate de calcium. Lorsque ces roches viennent à affleurer, les eaux de ruissellement dissolvent les carbonates. Alors naissent des cavités de section circulaire, cupules et cuvettes.  »

rigole bassin

Cependant, les études menées par J.A.Garde démontre bien l’intervention de la main de l’homme sur la surface de la pierre. Une question se pose alors. L’homme a-t-il entièrement sculpté la pierre ou bien a-t-il repris une œuvre amorcée par la nature pour créer un monument à son usage. Dans les deux cas, cette question semble bien moins importante que l’utilisation finale de la pierre.
Sa destination finale :

Une présence importante gauloise dans le lussacais et ne fait pas l’ombre d’un doute. On fait généralement dériver le nom de Lussac du patronyme d’un grand propriétaire gallo-romain Luccius, possesseur de la villa aux Ier et IIème siècles, d’après les vestiges retrouvés. Enfin, c’est dans la commune limitrophe de Tayac, exactement à 6 km 500 du bourg de Lussac que fut faite, en 1893, la trouvaille retentissante d’un trésor gaulois : torque en or massif (au musée de Bordeaux), 73 lingots, 325 statères ou quarts de statères des peuplades gauloises des Arvernes et des Bellovasques .Et le rapport Garde démontre bien l’utilisation de la pierre par leurs druides.

Quant à l’hypothèse que les cérémonies druidiques étaient des cérémonies sacrificatoires humaines, la présomption est probable. Dans la guerre des Gaulles, Jules César nous fait ainsi le portrait des gaulois. «Tout le peuple gaulois est extrêmement religieux ; aussi, ceux qui sont atteints de maladies graves, ceux qui prennent part aux risques des batailles, offrent-ils des sacrifices humains ou font-ils vœu d’en offrir, par le ministère des druides. Ils pensent, en effet, que le rachat d’une vie humaine par une autre vie humaine peut seul apaiser les dieux immortels : les cités ont des rites officiels du même genre. Certains peuples ont des mannequins de taille colossale, en osier tressé qu’ils remplissent d’hommes vivants ; on y met le feu et les hommes périssent carbonisés. Le supplice de malfaiteurs surpris à voler, à commettre un acte de brigandage ou quelque crime passe, à leur avis, pour plus agréable aux dieux immortels, mais faute de criminels, ils n’hésitent pas à sacrifier des innocents.  »

On sait peu de choses des gaulois, mais on sait que les druides étaient les prêtres et les savants de l’époque, et qu’ils présidaient donc à la vie religieuse et ainsi aux sacrifices, rendaient la justice, et instruisaient la jeunesse. Le Dieu cruel dont il est fait référence dans les écrits de jules César pourrait fort bien être Taranis , lorsque celui-ci est assimilé au dieu des enfers. Mais lorsque celui-ci redevient le dieu du ciel et du tonnerre, les sacrifices en son honneur étaient des têtes humaines coupées.

Nous savons aussi, d’après les bribes de mythologie parvenues jusqu’à nous que les gaulois vénéraient les forces de la Nature et leurs vouaient différents cultes. Le chêne était considéré comme le Dieu suprême.

Beaucoup de faits concordent.
La pierre mystérieuse repose dans un bois de chênes, un lieu sacré hautement symbolique pour les gaulois. Dans ce sanctuaire repose comme un autel une pierre possédant un grand bassin récepteur, comme pour recevoir une tête tranchée, et une rigole qui descend de ce bassin comme pour écouler vers le bas de la pierre le sang de la victime, offrandes dont le terrifiant Taranis, un des trois dieux majeurs gaulois, était friand.
Il semblerait bien que la pierre de Picampeau soit bel et bien une pierre à sacrifice gauloise, et que son nom de pierre des martyrs ne soit point usurpé.

En guise de Conclusion

En guise de conclusion , nous ne pouvons que reprendre la conclusion de J.A Garde datant de 1943 ; elle est toujours d’actualité.
«On peut considérer la pierre à bassin de Lussac comme une pierre à sacrifice de l’époque gauloise. Monument de l’antiquité unique en Gironde ,elle mérite d’être préservée des injures des inconscients. La question de son classement comme monument historique, qui n’a pas jusqu’ici été prise en considération par les Beaux-arts doit être reconsidérée à la suite de l’heureux résultat des fouilles effectuées

Dominique  Rocher (membre de l’association Historique de Puynormand)

monoxyde de carbone

Chaque hiver, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs milliers d’intoxications dont une centaine mortelle. En 2010, 1509 intoxications par le monoxyde de carbone ont été signalées.

Elles ont impliqué 5195 personnes, entraînant 1136 hospitalisations. Certaines conserveront des séquelles à vie.

Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est un gaz indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé (bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane).

En cas d’intoxication aigüe, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Les trois quarts des personnes qui utilisent un chauffage à combustion ne sont pas conscientes d’être équipées d’appareils présentant un risque d’émission de monoxyde de carbone. Trois personnes sur dix ne font pas contrôler leur chaudière ou leur chauffe-eau, pourtant principale source d’accident. Un français sur vingt déclare avoir bouché les orifices d’aération de son domicile, alors que la ventilation peut éviter bien des accidents. Il faut donc impérativement respecter les recommandations suivantes :

  • faire entretenir les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié.

Pour la plupart d’entre eux, il est obligatoire de :

  • faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié.
  • ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion
  • ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid.
  • aérer quotidiennement l’habitation, même par grand froid.

Ce monoxyde de carbone se diffuse très vite dans l’environnement.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, évanouissement, qui peuvent ne pas se manifester immédiatement.

En cas de soupçon d’intoxication, aérer les locaux, arrêter les appareils à combustion, évacuer les lieux et appeler les secours (le 15, 18 ou 112).

Cellule tempête

Correspondant tempête

Des élus ou des membres du P.A.S sont affectés à un secteur de la commune. A l’initiative d’ENEDIS, avec le Maire, le correspondant tempête est le seul autorisé à joindre directement la cellule de crise ENEDIS.
Il recense et qualifie les incidents grâce aux informations qu’il reçoit des administrés directement ou par l’intermédiaire des élus et du P.A.S, en rédigeant une fiche diagnostic qu’il transmet à ENEDIS. Cette coopération
permet d’accélérer les réparations.
Il fait le lien avec ENEDIS. Dès qu’il est lui-même renseigné, il transmet ces informations à la population afin qu’elle n’appelle pas ENEDIS dans le but d’éviter de saturer les lignes téléphoniques. Ils iront à la rencontre de ceux
dont la situation précaire ou l’isolement est le plus flagrant.
N’hésitez pas à les prévenir ou à les faire prévenir, chez eux ou par l’intermédiaire de la mairie, si une situation particulière leur avait échappé. Un affichage sur la porte de la mairie vous tiendra informé de l’évolution de la situation. Si la crise dure, les lignes téléphoniques sont le plus souvent hors service, mais vous trouverez le correspondant tempête, Didier Gatinel, ou ses suppléants, du matin au soir (20h) à la mairie, week-end compris.

Cellule tempête

La commune s’est dotée d’un 2ème groupe électrogène, (le 1er étant dédié à l’école) qui prendra en charge plus particulièrement la salle des fêtes. Il permettra le chauffage de cette salle, qui restera ouverte à tous jusqu’au
retour d’une situation normale.

Comment s’y préparer

Pour ceux qui le peuvent, en s’équipant d’un groupe électrogène ou d’une génératrice. Pourquoi ne pas se regrouper pour l’acheter ? Mais sachez que ce matériel nécessite un entretien suivi, des réserves de carburant et le recours à un professionnel pour le 1er raccordement.

Les groupes électrogènes d’ENEDIS sont réservés aux maisons de retraite, distribution de l’eau, etc.… En incitant les personnes sous appareillage électrique (respirateur artificiel, dialyseur) à se signaler pour
bénéficier du dossier Plan Croix Rouge. La remise en service ne sera pas toujours possible, mais elle permettra à ENEDIS de prendre des dispositions si cela devait durer.

En élaguant : Un acte préventif indispensable qui vous concerne peut-être : l’élagage de la végétation à proximité des lignes électriques ; ENEDIS n’intervient pas chez les particuliers mais a pour mission de veiller
à ce que ces dernier respectent cette obligation.

Les personnes susceptibles de prêter des appareils autonomes de chauffage, de cuisine, sont invitées à se faire connaître.

Conseils ENEDIS

Pendant la tempête :
Débranchez les appareils électriques et antennes de
télévision.
Utilisez des radios à piles pour rester informé.
Coupez le disjoncteur de votre habitation.
N’ouvrez pas votre congélateur.
Ne pas toucher les lignes électriques tombées à terre et en
informer le correspondant tempête.
Ne pas essayer de démêler un objet emmêlé à une ligne
électrique.
Ne jamais pénétrer dans une installation de distribution
électrique (transformateur).
Ne pas appeler ENEDIS, le correspondant tempête s’en charge.

ECOLE GEORGES DELORD – CANTINE ET GARDERIE

L’école George Delord regroupe les classes de maternelles et de primaire.

Les classes sont mixtes par niveau.

Directeur : M. David REY Tel : 05.57.74.66.42

 

CANTINE COMMUNALE

Le menu est élaboré par Monsieur Plazanet, notre cuisinier et  affiché sur le panneau municipal à l’entrée de l’école ou ICI MARS 2021

Les enfants de maternelle sont accompagnés de Mme Despagne, Mme Bordas et Mme Chaussadas. Les primaires quant à eux sont sous la surveillance de Mme Lerenard, Mme Tenot et Mme Bouche.

Tarifs :

– 2€ le repas

– 27,80€ le mois (déduction à partir de 4 jours d’absence consécutifs)

 

GARDERIE

Elle est sous la responsabilité de Mme Valérie Chaussadas au numéro de téléphone suivant : 05.57.74.69.15

Nous rappelons les Horaires :

Le matin de 07h35 à 08h40

Et le soir de 16h30 à 18h20

La Tarification  se fait à la journée :

  • Jusqu’à 1 heure de garderie : 1 euro
  • Entre 1h et 1h 30 : 1,50 euro
  • Entre 1h 30 et 2 h : 1,80 euros
  • Au-delà de 2 heures : 2 euros

Nous pouvons appliquer un tarif dégressif :

  • Pour le 1er enfant : tarif normal
  • Pour le 2ème enfant : ½ tarif
  • A partir du 3ème : gratuité

 

Sachez que la facturation est faite à mois échu + 2 et à régler au Trésor public

Le conseil municipal

MAIRE
Mme Dorothée BRETON

1ER ADJOINT
Mme Céline BITARD

2EME ADJOINT
M. Christophe BRINGART

3EME ADJOINT
Mme Corinne PIARDET

CONSEILLERS MUNICIPAUX

  • Mme Coralie BOUCHE
  • M. Vincent BOUDOT
  • M. Claude DELAIRE
  • Mme Nathalie FORESTIER
  • M. Didier GATINEL
  • M. Dominique LAGARDE
  • M. Jean-Michel MAMERT
  • Mme Julie MATHIEU
  • M. René PIARDET
  • M. Paul VILAIN

Bibliothèque

Ouverture

  • Mardi : de 13h30 à 18h00
  • Mercredi  : de 16h00 à 18h30
  • Jeudi & vendredi : de 9h  à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Bibliothécaire de Lussac : Mme Mylène RONDEAU : Tel 09.64.48.09.81

Accès Gratuit aux Bibliothèques du réseau

Contact :  Carole MAUDET Animatrice du réseau des Bibliothèques du Grand Saint-Emilionnais : tel 05.57.50.28.74

Les associations

Les associations, président(e)s, adresses et numéros de téléphone

COMITÉ DES FÊTES                                                                 

SABOURDY Eric
8, Michel-de-Vert
33570 LUSSAC

Tel : 06.74.52.30.80

DONNEURS DE SANG BÉNÉVOLES

Mme Isabelle GUARATO

06.81.57.12.80

TWIRLING CLUB et INTER-ASSOCIATIONS                                                            

Marie-Thérèse BAUDET
lieu dit Cornuaud
33570 MONTAGNE

Tel : 05.57.74.62.90

JUDO CLUB LUSSACAIS

Dominique ROCHER
3 rue Lamartine – 33570 LUSSAC

Tel : 06.02.25.48.91

E.Mail : judoclublussac@gmail.com

Site Internet : www.judoclubdelussac.fr

AMICALE DES CHASSEURS LUSSACAIS

Robert CHAUR
rue Henri Joly
33570 LUSSAC

F.N.A.C.A

Serge SENRENS
2 rue du 8 mai 1945
33570 LUSSAC

Tel : 05.57.74.62.79

C.C.J.A

ROBIN Guillaume
Curat
33570 PUISSEGUIN

CONSEIL DES VINS LUSSAC-ST EMILION

Jean Pierre DUBREUILH
la grenière
33570 LUSSAC

TENNIS CLUB DES VIGNES

Christian PEYSSARD – Tel : 06.81.84.86.70

Olivier FOURJAUD – Tel : 06.23.38.58.14

5 vignaud 33570 LUSSAC

COMITÉ DE JUMELAGE

Isabelle LAFAYE
Fontmurée 33570 MONTAGNE

Tel : 06.12.45.07.81

ROULEURS DE BARRIQUES

BERRY Eric

5 Lieu-dit Lucas
33350 CASTILLON-la-BATAILLE

PINGOUINS LUSSACAIS (club de billard)

Vanessa LOUBET

Café des Sports – 33570 LUSSAC

l’ECOLE DES PARENTS DE LUSSAC

Cécile Laprune
33570 LUSSAC

VIE LIBRE

06.87.69.37.24

05.57.40.63.82

06.59.27.42.48

LES ARTS EN LUSSACAIS                                                                                                          

Nathalie Forestier
4 lieu dit Thomas 33570LUSSAC                                                                                                                                        Tel : 06.20.78.10.23

KUMITE EVOLUTION (karaté)

Bruno CELERIER
Moulin de courrège 33570 PUISSEGUIN.

Tel : 06.82.13.41.08

Site Internet: www.kumite-evolution.com

FOOTBALL CLUB
Du GRAND St EMILIONNAIS

Merzeau Sandrine                                                                                                                                 1 Le Jardin 33330 St Emilion

email : merzeau.sandrine@laposte.net

CHANT’A LUSSAC

GATINEL Marie-Christine
1 Mayne Blanc
33570 LUSSAC

Tel : 07.86.58.51.97

LES LEZARDS LUSSACAIS – BANDA

Eric VIAUD
4 rue les Mimosas
33570 LES ARTIGUES DE LUSSAC

Tel : 07.81.29.27.05

7 AKORS MUSETTE

Jean-Claude VALAIZE
1, La Gare
33570 LUSSAC

Tel : 05.57.74.63.70

FEST’INLUSSAC

Marie-Christine Gatinel
1 Mayne Blanc
33570 LUSSAC

Tel : 07.86.58.51.97

Bruit

Nous vous rappelons que tous travaux nécessitant outils ou appareils susceptibles de causer une gêne sonore pour le voisinage telles que les tondeuses à gazon ne peuvent s’effectuer que : 

 Les jours ouvrables de 8h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 19 h 30, 

 les samedi de 8h à 12 h et de 15h à 19h, 

 les dimanches et jours fériés de 10h à 12 h (art IV règlement départ. sanitaire).